Imprimer

Rencontre débat CCM / loi de finances 2018.

Mardi 09 Janvier 2018

M.Mohamed Ridha Chalghoum ministre des Finances a présidé ce matin l'ouverture d'une rencontre débat organisé par le Conseil des Chambres mixtes (CCM) sur la loi de finances 2018.
Le ministre a, à cette occasion rappelé les principaux axes de la Loi de finances et du Budget de 2018 soulignant les contraintes que connaissent les finances publiques face à un endettement qui avoisine les 70%, à un déficit courant s'établissant à 10%.
Il a précisé que la LF 2018 n'apporte pas des éléments qui affectent l'activité des entreprises, rappelant que l'augmentation des droits de douanes n'implique ni les intrants de production ni les biens d'équipements qui demeurent exonérés.
Estimant qu'un taux de croissance de l'ordre de 3% en 2018 est prévu sur la base des indicateurs actuels, il a souligné que la LF 2018 a aussi pour objectif de soutenir les secteurs dont la vulnérabilité pourrait les empêcher de profiter de l'amélioration de la donne économique. Ainsi des mesures sont prises en faveur des PME, du secteur touristique, de l'artisanat et de l'agriculture.
Le ministre a expliqué que le plan de relance préconisé par le gouvernement prévoit également, des actions visant à favoriser les Partenariats Public-Privé, et partant, à consacrer un certain désengagement de l'Etat en faveur de l'investissement privé, dans l'objectif de booster la croissance mais aussi d'alléger les charges de l'Etat.
Le gouvernement a encore, proposé 15 mesures visant à lutter contre l'évasion fiscale et à élargir l'assiette imposable de manière à alléger la pression fiscale qui est aujourd'hui de l'ordre 22%", a-t-il précisé.
Toujours dans le cadre de la diversification de ses ressources, le ministre a dit que l'Etat compte poursuivre le traitement des dossiers des entreprises publiques au cas par cas pour décider d'un éventuel désengagement de l'Etat de ces entreprises. Pour le secteur bancaire les participations de l'Etat dans certaines banques seront cédées. Le sort des banques publiques sera décidé en fonction des résultats de leurs plans de restructuration déjà engagés.
Le ministre a, en outre, affirmé que le gouvernement accorde une priorité à l'amélioration de l'environnement des affaires, faisant savoir que les semaines à venir apporteront de bonnes nouvelles aux investisseurs en matière d'allègement ddes procédures administratives.

Liens Utiles : Les Projets

gbo fr confiscation fr simplification fr budget fr

centre-appel

Liens Utiles : Les Structures

assurance bct copie douane 0 ttn 0 En cours de construction